Ventes ou chiffre d’affaires


 

 

Sur cette première page vous devez renseigner l’ensemble des informations concernant la vente de vos produits. Elle est primordiale et sera attentivement regardée par vos futurs partenaires.

Regroupement des produits par catégorie

Pour commencer et si vous comptez commercialiser plus de dix produits, réfléchissez à les regrouper par catégorie. Par exemple, si vous commercialisez des produits d’artisanat comprenant plusieurs dizaines d’articles différents, vous pourrez peut être opérer les regroupements suivants : vannerie, bijoux traditionnels et produits cosmétiques.

Si vous avez identifié par exemple trois catégories de produits (bien et services confondus), cliquez deux fois sur le bouton
ajouterproduitde manière à créer deux cadres de produits en plus de celui existant à l’ouverture de la page.

Sur la première ligne de chaque cadre, en face de “Ventes de”, saisissez le nom de chaque produit. Dans notre exemple : “Vannerie” dans le premier cadre, “Bijoux traditionnels” dans le second cadre et “Produits cosmétiques” dans le troisième. Il est très recommander de saisir correctement les noms des produits car ceux-ci apparaîtront dans la présentation finale.

Vous vous êtes trompé et avez créé une catégorie de produit inutiles ? Pas de souci, supprimez la en cliquant sur le bouton.supprimerproduit

Bien ou service

Un bien est généralement tangible, c’est à dire qu’il peut être vu ou touché. Par exemple : une voiture, un produit pharmaceutique ou chimique, une carte électronique, un livre, une pizza. Ils peuvent être quantifiés en unités, litres, tonnes, mètres, surface etc,…

Les services constituent des “aides” apportées à des personnes ou à des entreprises. Par exemple : une assistance comptable ou juridique, des soins de santé, des formations en anglais, de la traduction en Espagnol etc,…

Un bien est constitué d’un ensemble d’autres bien, on parle alors de marchandises entrant dans la fabrication de ce bien. Par exemple, une pizza est constituée de farine, de tomates, de thon etc,… une voiture est constituée d’acier, de plastiques, de câbles électriques etc,…

Type de clients

Cette question a pour but de déterminer si vos clients pratiqueront une retenue à la source sur vos factures ou pas. Si vous travaillez pour une clientèle de particuliers alors ceux-ci n’effectueront pas de retenue à la source ce qui n’est pas le cas de vos clients professionnels, publics ou privés.

Si ce produit est appelé à être vendu à la fois à des particuliers et des entreprises, alors nous vous recommandons la chose suivante :

Part de vos factures de plus de 1000 DT

Ce champ apparaît car vous avez déclaré vendre des bien à des sociétés privées ou étatiques tunisiennes. Celles-ci en tant que clientes sont en effet obligées de pratiquer une retenue à la source sur toutes vos factures dont le montant TTC excède 1000 DT. Cette retenue à la source constituera pour vous certes un avance sur votre charge d’impôt sur les sociétés, mais aussi un manque de trésorerie à prendre en considération.

Le pourcentage à indiquer dans cette case corresponds au pourcentage de vos factures excédant 1000 DT TTC sur l’année. Par exemple, si vous pensez  émettre 500 factures par an dont 200 pour plus de 1000 DT TTC, alors indiquez 200/500= 40%.

Taux de TVA

Un taux de TVA doit être renseigné pour chaque catégorie de produit. Il se peut en effet que vous soyez soumis à différents taux de TVA. Nous vous conseillons vivement de vous renseigner auprès de la recette des finances afin de vous assurer du taux de TVA à faire figurer sur vos factures. Voici cependant quelques indications :

Années

Les business plan prévisionnel financier comportent 5 années complètes plus l’année de lancement de votre activité, bien souvent incomplète car votre projet n’a pas nécessairement démarré le 1er janvier. Les années sont renseignées d’après ce que vous avez saisi sur la première page dans le champ date de lancement du projet.

Quantités vendues 

Les quantités vendues correspondent au nombre de ventes que vous comptez réaliser chaque année. Suivant le cas, il peut s’agir d’unités (par ex : nombre de pièces détachés pour une usine de pièces mécaniques), de tonnes (par ex: de fruits et légumes pour une exploitation agricole), d’hectolitres (par ex : de nitrate d’ammonium pour une industrie chimique), d’heures (par ex : de formation en Espagnol), de jours-hommes (par ex : d’ingénierie informatique).

Attention : la première année ne comporte bien souvent pas 12 mois, les quantités à saisir doivent en tenir compte.

Prix unitaire hors-taxes 

Le prix unitaire hors taxes correspond au prix de vente hors taxes auquel vous comptez écouler un seul produit chaque année. Il est exprimé en dinars tunisien. Par exemple : 1200DT pour une tonne de produits agricoles, 50DT pour une heure de formation en Espagnol, 3,500DT pour une pizza, 49.900DT pour une pièce de fonderie, 700DT par jour de prestation d’expert-comptable,…

Attention : pensez à prévoir une augmentation éventuelle du prix de vente mais dans la limite du raisonnable

Ventes hors-taxes 

 Ce champ est automatiquement calculé pour chaque année. Il donne la valeur annuelle totale de vos ventes hors taxes, aussi appelé chiffre d’affaires.

Coûts unitaires des produits

Cette partie n’est valable que pour la vente de biens, c’est à dire essentiellement de produits tangibles. Le coût unitaire des produits correspond au prix de revient d’un produit vendu. Un produit est en effet constitué d’un ensemble de composants le constituant appelés marchandises. Prenons l’exemple d’un meuble vendu 600DT HT. Il est composé de bois, de tissus et de visseries. Sa fabrication a nécessité 5m de planches de bois achetés 50DT le mètre, 25m de tissus à 8DT le mètre et 4DT de visserie. Son coût unitaire est donc de 50×5+25×8+4=454DT.

Jours de travail sous-traités

Cette partie n’est valable que si vous avez sélectionné service. Contrairement aux biens matériels, les services sont le résultat d’une action humaine, une aide, une assistance et non la transformation de marchandises en un produit fini plus complexe. De ce fait, elle ne nécessite pas l’achat de marchandises. A l’inverse, il est possible que vous ayez recours à des sous-traitants pour assurer votre service.

Vous êtes par exemple un cabinet de services aux entreprises qui propose l’externalisation de tous les services administratifs pour 800DT par mois. Votre équipe comporte des comptables mais pas de spécialiste de la paie. Pour cela vous penser avoir recours à un sous-traitant. Vous espérez 15 clients par mois, chacun nécessitant 0.5j pour la préparation de la paie, vous pensez donc que ce sous-traitant coûtera à votre offre 0.5 x 12 x 15 = 90 jours de sous-traitance par mois.

Coût unitaire du jour sous-traité

Si vous avez estimé dans la ligne au-dessus que vous allez avoir recours à un sous-traitant pour une partie de votre offre et que vous avez estimé le nombre de jours annuel que cela nécessitera, il vous reste ici à évaluer le coût d’un jour sous-traité. Dans l’exemple du paragraphe au-dessus, vous pouvez supposer que votre sous-traitant de la paie du personnel réclamera 90 DT par jour sous-traité.